Exposition Brokovich Annecy

Bonjour à toutes et tous.

 

Deuxième article aujourd’hui qui va parler d’une exposition que j’ai eu le plaisir d’aller voir à Annecy.

Elle concerne un artiste qui s’appelle Brokovich et qui travaille à Annecy depuis plusieurs années.

Son style s’inscrit plutôt dans une lignée de street-art et mélange à la fois collage, découpage, sculpture…

 

L’expo se termine le 27 août et se tient dans la galerie du forum de Bonlieu ( en partant vers le restaurant « Le Bon Lieu » ) et j’invite chaque personne qui serait dans la région à s’y rendre

 

 

« Dunkerque »

Bonjour à toutes et tous.

 

Je reviens après une petite pause, vacances oblige.

Aujourd’hui je vais vous parler d’un film qui, selon mon avis, mérite d’être salué à la fois pour le scénario, les décors, le son.

Ce film, comme l’indique le titre de l’article, c’est « Dunkerque » réalisé par Christopher Nolan.

 

J’ai adoré ce film pour plusieurs raisons :

- le scénario qui nous tient en haleine du début jusqu’à la fin

- le fait que cet épisode ( du débarquement « raté » des anglais qui se retrouvent obligés de fuir pour ne pas être capturés voir tués par les allemands ) n’a, dans ma mémoire, jamais fait l’objet d’un film ( et pourtant des films sur la Seconde Guerre Mondiale il y en a )

- le son, très fort, qui participe aussi à cette ambiance angoissante

 

C’est donc un film que je recommande vivement à ceux qui pourraient encore le voir au cinéma ( sorti le 13 juillet ) vous verrez que vous ne le regretterez pas.

La Casamaures

Bonsoir à tous.

Ce soir, je vais vous parler d’un lieu où je passe beaucoup de temps depuis plusieurs mois puisque c’est dans ce lieu magique que j’ai eu la chance de faire mon stage pour acquérir des techniques de guidage.

Ce lieu magique, c’est La Casamaures ou Cas’amore. Son histoire est à la fois magique et tragique et je vais tenter de vous la raconter.

Ce petit palais orientaliste est tout d’abord ce que l’on peut appeler une « folie orientaliste » ( du mot folium signifiant feuille ). C’est en effet une maison construite dans un écrin de verdure puisqu’à l’époque de sa construction ( entre 1855 et 1867 ) un jardin de 6500m² venait décorer ses abords.

Cette maison dispose d’autres particularités. Classée monument historique depuis 1986, ce bâtiment est un joyau d’architecture néo-mauresque en ciment naturel prompt. Elle est à ce jour reconnue comme étant la première maison construite sans aucune armature métallique ce qui la rend évidemment très fragile.

Elle est également à la pointe de la modernité en ce qu’elle est aussi une maison préfabriquée, là aussi la première au monde puisque les pièces ( les colonnes notamment ) étaient coulées dans des moules taillés dans du bois provenant du massif de la Chartreuse et assemblées dans la première cimenterie de l’Isère.

Autre innovation : l’utilisation du bleu outremer connu aussi sous le nom de bleu Guimet du nom de son inventeur Emile Guimet, chimiste et dont la femme, artiste peintre, souhaitait se servir d’un bleu assez proche du lapis lazuli mais évidemment moins cher le gramme de lapis lazuli valant à l’époque un gramme d’or.

Pour ce qui est de l’histoire de La Casamaures, elle démarre lors de l’achat du terrain dit de « La Guinguette » par Monsieur Joseph Jullien ( du nom de sa mère ) Cochard ( du nom présumé de son père, car non reconnu ) en 1855. Il y fait construire cette maison « de plaisance » pour y vivre l’été avec sa deuxième femme Jeanne-Marie.

Néanmoins, la réalisation de ce palais lui ayant coûté trop d’argent, il devra s’en séparer en 1878. 11 autres propriétaires suivront en plus des guerres mondiales qui infligeront des dommages importants notamment sur les vitraux qui seront soufflés intégralement par des explosions.

Un squat va même s’installer dans la maison laissée à l’abandon entre 1965 et 1974.

En 1981, la maison est finalement rachetée et une association va décider de redonner toute sa splendeur à ce joyau d’antan. Actuellement cette association ( « La Casamaures d’hier et d’aujourd’hui » ) s’occupe toujours de cette maison et accueille de nombreuses manifestations ( concerts, expositions ) et bien sûr des visites guidées chaque premier samedi du mois pour les particuliers et à l’année pour les groupes ( dont je m’occupe avec d’autres bénévoles de l’association ).

J’invite donc tous les grenoblois et même les autres à venir visiter cette maison, vous passerez un très bon moment.

Pour plus de renseignements, vous pouvez me laisser un commentaire ou aller consulter le site internet de La Casamaures à cette adresse : http://www.casamaures.org/agenda.php?lng=fr&idpg=2506-2507-&pg=2509&agv=1&tconfig=0

 

Cracovie-Auschwitz

Bonjour à tous.

On commence aujourd’hui avec un voyage qui m’a particulièrement marqué puisque j’ai pu visiter la ville de Cracovie ainsi que les camps de concentration et de déportation d’Auschwitz dans le cadre d’un voyage scolaire réalisé en 2010 alors que j’étais en terminale à Annecy.

Nous sommes partis avec le projet de suivre le funeste trajet emprunté par les enfants d’Izieu ( pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire je mettrai prochainement un article dans la section à propos à ce sujet ). L’objectif était de constituer un album photo qui puisse montrer aux gens ce que nous avions perçu de ce voyage qui, sans aucune doute, allait changer nos vies.

Le voyage a duré 5 jours.

Le premier jour nous a permis de découvrir Cracovie et son histoire. C’est ainsi que le château de Wawel nous a ouvert ses portes nous permettant de découvrir la demeure de grands rois polonais mais aussi la tombe d’hommes reconnus en Pologne tel Lech Kaczynski, président polonais jusqu’à sa mort dans un accident d’avion en 2010. Nous avons également pu voir une statue dressée en hommage à Jean-Paul II qui a marqué lui aussi l’histoire de son pays.

Le deuxième jour s’est centré sur l’histoire juive de la ville puisque nous avons découvert le quartier juif de Kazimierz qui a été théâtre d’une scène du film « La liste de Schindler » (https://youtu.be/LgJf7IxFqkE à partir de 3.10 ). Nous sommes rentrés dans l’une des synagogues qui tient encore debout mais qui ne sert plus au culte le choix ayant été fait d’en faire un musée avec des expositions.

Le troisième jour a été l’un des plus chargés avec une sortie un peu particulière puisque nous avons pénétré ( et c’est une première pour ma part ) dans un cimetière juif qui sont différents de nos cimetières en ce qu’ils laissent la nature faire son oeuvre donnant un sol irrégulier et une végétation dense, ce qui pourrait faire penser que le cimetière est à l’abandon alors que ça n’est pas le cas. Cette visite s’est mal terminée puisque des gens pas forcément très heureux de nous voir nous intéresser à la population juive n’ont rien trouvé de mieux à faire que de nous lancer des oeufs dessus.

Après un petit nettoyage de chaussures, nous avons continué la journée avec la visite du ghetto de Cracovie situé dans le quartier de Podgorze où subsistent encore des pans du mur séparant les juifs du reste de la ville. Au centre de la place principale, des chaises sont disposées pour symboliser les mouvements de la population juive qui tentait parfois de sauvegarder un peu de mobilier.

Nous sommes ensuite allés à Plaszow où un camp de travail avait été installé en raison de la présence d’une carrière de pierre. Aujourd’hui il ne reste plus rien des baraquements mais une partie du camp a été elle aussi utilisée pour le tournage du film « La liste de Schindler » et cela peut se voir notamment sur un chemin qui a été réalisé avec des pierres censées représenter des pierres tombales de juifs.

Le quatrième jour nous a conduit a Auschwitz avec une matinée consacrée à la visite du camp de concentration ( Auschwitz-1 ). L’un des moments les plus forts a été le passage dans la chambre à gaz qui a été construite pour tester l’utilisation du Zyklon B puisqu’elle n’a pas été dynamitée comme ont pu l’être celles dans le camp d’extermination ( Auschwitz-2 ) et cela nous a permis de découvrir l’espace où étaient gazés les gens mais aussi la pièce avec les fours crématoires attenante à la chambre. L’après midi nous sommes allés visiter les extérieurs du camp d’Auschwitz 2 nous permettant de découvrir les maisons blanches et rouges qui ont également servi de bunkers pour gazer des personnes quand les chambres à gaz n’étaient pas suffisantes pour avoir un rythme soutenu. Ces  bunkers n’ayant pas de four les corps gazés étaient enterrés avant que la décision de brûler les corps ne soit prise faisant d’une grande étendue d’herbes un bûcher à ciel ouvert. C’est d’ailleurs une partie de cette étendue que j’ai prise en photo et que j’ai fait partager dans l’album photo final.

Le dernier jour nous avons visité l’intérieur du camp d’Auschwitz 2 en passant par l’entrée très connue d’où arrivaient des trains à bestiaux remplis de juifs, tziganes et autres « indésirables ». Ils repartaient vides, bien sûr. Le chemin nous conduisant aux chambres à gaz ne m’a pas porté chance. Parsemé de cailloux, ma cheville n’y a pas résisté. C’est donc assise dans un bureau de l’accueil que ma visite s’est terminée tandis que mes camarades allaient se recueillir devant « le lac de cendres » qui est surtout une mare où reposent normalement les cendres des enfants d’Izieu. J’ai regretté de ne pas avoir été là et depuis ce jour je ne cesse de me dire que j’y retournerai pour pouvoir moi aussi saluer la mémoire de ces enfants coupables d’avoir été juif. L’après midi nous avons refait le chemin vers Auschwitz 1 afin de visiter les pavillons réalisés par les différentes nations ayant eu des victimes dans les camps. Pour ma part je suis restée assise bénéficiant des récits de mes camarades et de mes professeurs mais là aussi je sais que j’attends de pouvoir y retourner et voir de mes propres yeux les réalisations  françaises, italiennes…

Le séjour en Pologne s’est terminé sur une photo de groupe à proximité du camp de concentration et nous avons rejoint la France des souvenirs plein la tête.

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire je serais ravie d’y répondre

premier jour du blog

Bonjour à tous.

Ici je vais assez régulièrement mettre des nouvelles personnelles façon journal de bord.

Aujourd’hui je lance donc ce blog en espérant pouvoir créer des liens et échanger avec des personnes passionnées d’histoire. Ce blog s’adresse aussi à des personnes désireuses d’en apprendre un peu plus sur l’Histoire.

Je souhaite bien sûr que ce blog soit vivant et cela passera par vos suggestions et vous pouvez même me raconter les visites que vous avez fait pour que j’en parle dans un article.

Je compte également sur vous pour animer la partie sortie puisque je vais principalement parler des expositions ou des animations culturelles dans ma région et j’aurais donc besoin de vous pour couvrir le reste du territoire.

Maintenant que les objectifs sont fixés, je vais pouvoir me présenter.

Je m’appelle donc Sophie et j’ai 25 ans. Je vis actuellement à Annecy mais cela ne sera plus le cas prochainement puisque après avoir passé deux ans à Grenoble pour faire une licence d’histoire, je pars du côté de Clermont-Ferrand afin d’intégrer une licence professionnelle guide-conférencier.

Je vais donc apprendre à gérer et guider un groupe dans des musées ou dans des villes marqués par l’Histoire et réaliser concrètement ce dont je vous parle ici. J’espère ensuite pouvoir faire partager ma passion pour l’Histoire et plus particulièrement pour la Seconde Guerre Mondiale, sujet qui me passionne depuis mon voyage scolaire à Auschwitz ( je vous invite à lire l’article à ce sujet dans la catégorie visites ).

Je suis ouverte à toute proposition qui pourrait me permettre d’améliorer le blog donc n’hésitez pas à m’écrire un commentaire ne serait-ce que pour me dire que vous avez aimé la visite.

A très vite.

Les enfants d’Izieu

Bonjour à tous.

Aujourd’hui, en lien avec mon article « Cracovie-Auschwitz » je vais aborder l’histoire des enfants d’Izieu.

La ville d’Izieu est située dans l’Ain à 45 minutes d’Aix-les-Bains et à 1h15 de Lyon ( pour ceux qui souhaiteraient y aller )

La maison a été  construite dans le deuxième quart du XXe siècle et s’est transformée en colonie de vacances pour accueillir des enfants juifs pendant la seconde guerre mondiale. D’abord en zone non occupée puis en zone italienne, les enfants accueillis mènent une existence relativement bonne sous le regard bienveillant de Miron et Sabine Zlatin, les fondateurs de la colonie. Le but était de placer des enfants en sécurité la plupart du temps en Suisse. Il n’y avait donc pas de vocation à garder les enfants à Izieu.

C’est à partir de septembre 1943 que la zone incluant la maison passe sous contrôle allemand, sous le contrôle plus précisément de la Gestapo de Lyon dirigé par Klaus Barbie. C’est cet homme, informé par des dénonciations de la présence des enfants, qui va ordonner la déportation le 6 avril 1944 des 44 enfants présents ainsi que des 7 surveillants encadrants la maison dont Miron Zlatin. Par chance, Sabine Zlatin étant absente pour tenter de placer des enfants, elle ne sera pas déportée.

Les enfants et les surveillants sont, pour la plupart conduits à la prison de Montluc, puis à Drancy pour finir exterminés à Auschwitz. Une surveillante, Léa Feldblum, parviendra à échapper à l’extermination et sera sélectionnée pour servir de cobaye à des expériences médicales. Elle et Léon Reifman, un adolescent s’étant caché durant la rafle seront les seuls survivants.

La maison est transformé en mémorial à la suite de l’annonce du procès de Klaus Barbie. Classée monument historique en 1991, elle est aujourd’hui visitable et permet de voir des enfants réalisés par les enfants ainsi que leurs photos qui ont été installées dans les anciennes chambres.

Si vous souhaitez plus de précision, n’hésitez pas à me demander en commentaire ou à aller visiter le site internet du mémorial à cette adresse

http://www.memorializieu.eu/souscrivez-pour-la-maison-dizieu/

Bienvenue

Bonjour à toi, cher visiteur, qui arrive sur ce blog.

Petite présentation pour commencer : je m’appelle Sophie, j’ai 25 ans et je suis originaire d’Annecy, en Haute-Savoie.

Passionnée d’histoire, j’aime partager et échanger autour de ce sujet et c’est ce à quoi va servir ce blog.

En effet, j’ai déjà eu la chance d’effectuer des voyages à vocation historique et je ne compte pas m’arrêter là.

J’ai donc envie de vous faire vivre ces voyages et pourquoi pas d’accueillir vos propositions de voyages pour aller sur les lieux marqués par l’Histoire, qu’elle soit de France ou d’ailleurs.

J’ai également envie de vous proposer des sorties pour ceux qui, comme moi, sont passionnés et souhaitent faire vivre cette Histoire.

N’hésitez pas à poster un commentaire si vous avez des questions ou si vous souhaitez interagir tout simplement.

Bonne visite sur ce blog et à très vite



Byharrypotter |
Equateur découverte |
Stephaneetlucieautourdumonde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Concept camping-car
| Systembody4
| Elaeroute212